Lettre d’informations n°11 - 28 Février 2011

vendredi 4 mars 2011

 


 


 


 

Confédération
des
Radios Associatives
Non Commerciales de Rhône-Alpes

Lettre d’informations n°11 - 28 Février 2011


Sommaire

-*

L’éditorial par Thierry Borde

Actualités :

Bande FM : nouveau plan de fréquences en Rhône-Alpes

Le dossier FSER 2011

Bilan 2010 du FSER

Le Forum Social de Dakar

Agenda


CRANC-RA  :
Co-présidents : Véronique Boulieu, Patrice Berger 
Rédaction : Thierry Borde, Véronique Boulieu
Contact : cranc-ra@orange.fr


EDITORIAL

par Thierry Borde, coordinateur de la CRANC-RA, président de MédiasCitoyens


Nouvelle donne numérique

Nous nous en sommes fait les relais dans les colonnes de cette lettre mensuelle, le Conseil Régional Rhône-Alpes a lancé depuis l’automne dernier une grande consultation autour de la problématique : « Le numérique : nouvelle donne, nouvelle politique culturelle ». Celle-ci se terminera le 14 mars prochain à Charbonnières-les-Bains. Trois journées, à Charbonnières, à Saint Etienne puis à Valence ont rassemblé de nombreux acteurs régionaux de la culture, des artistes et des philosophes de dimension internationale sous l’égide de l’Observatoire des politiques culturelles et de son directeur Jean-Pierre Saez.

La CRANC-RA et MédiasCitoyens y ont représenté les radios et les médias associatifs. La confédération avait aussi installé un studio lors de la journée de Saint-Etienne. Là-bas, de nombreuses interviews ont été réalisées par Radio D’Ici.

La question du numérique est sans doute la question majeure pour nos radios en ce siècle encore nouveau. Une « nouvelle ère ». Une « révolution ». Les désignations et les images ne manquent pas pour caractériser les bouleversements que le numérique impose à nos pratiques, aux usages des citoyens, au fait social en son ensemble. Depuis les années 1990, le numérique a déjà transformé nos pratiques quotidiennes avec une évolution très rapide des matériels et de leurs technologies. Du vinyle au MP3, des ciseaux au coupé-collé, de la machine à écrire au traitement de texte, ces évolutions ont apporté beaucoup et tout particulièrement au niveau des pratiques amateures et de la formation des bénévoles.

Nous vivons aujourd’hui une seconde révolution numérique, celle qui engendra le développement d’internet jusqu’à l’avènement récent du web 2.0. Celle qui transforme radicalement les usages citoyens en général et ceux de nos auditeurs en particulier. Si elle reste le mode de diffusion par essence de la radio associative, la bande FM n’en a pas moins perdu son monopole. Aujourd’hui la radio s’écoute aussi sur internet en streaming ou en podcast, les émissions s’échangent par de simples envois de fichiers MP3. De plus, les usages citoyens se développent désormais grâce au concept de réseaux. Le web 2.0. intronise les réseaux sociaux comme outils majeurs de la communication sociale. Les forums sociaux mondiaux et locaux se sont imposés grâce à internet ; en Tunisie, en Egypte et partout dans le monde, les réseaux sociaux sont devenus les outils des luttes sociales et des révolutions. « L’information et la communication ont toujours été des vecteurs de pouvoirs dominants, de pouvoirs alternatifs, de résistances et de changements sociaux  », écrit Manuel Castells.

Les radios de communication sociale de proximité sont des outils de transformation sociale. Elles sont sur leurs territoires des cœurs de réseaux, en contact avec tous les acteurs locaux. Dans le monde, elles sont en réseaux entre elles, individuellement ou par le biais de groupements comme l’AMARC. Internet est aussi un outil adapté aux territoires et à leur développement. Lorsque le philosophe Bernard Stiegler propose de « développer des réseaux sociaux territorialisés puissants », à la fois capables de développer le local et « de nouer des relations avec des réseaux sociaux lointains », on peut penser que les radios associatives sont les acteurs de terrain les mieux placés pour aider à la mise en œuvre de ces réseaux...

Mais si ce tournant numérique semble dessiner des horizons prometteurs à la participation et à l’engagement citoyens, il n’en demeure pas moins tout aussi prometteur pour les promoteurs d’une économie avide de nouveaux débouchés. C’est pourquoi il est essentiel aujourd’hui de s’emparer de ces technologies et de les imposer comme outils au service du développement démocratique de tous les territoires. C’est la vocation première des radios associatives, de tous les médias citoyens en France et dans le monde. Une vocation qui nous pousse aussi à nous investir dans le développement des usages des logiciels et des technologies libres, seules garantes d’un développement équitable au niveau local comme au niveau mondial.

Les technologies libres apportent des solutions nouvelles aux démarches citoyennes et un nouveau rapport démocratique à l’accès au savoir, mais la question de l’accès au réseau internet demeure. Celui-ci passe toujours nécessairement par des réseaux gérés par des opérateurs privés. C’est aussi l’enjeu du débat autour de la Radio Numérique Terrestre. Faut-il maintenir, dans l’ère numérique, l’équilibre démocratique qui gère depuis près de trente ans un paysage radiophonique libre, gratuit, à vocation universelle, ou faut-il, par le numérique, laisser glisser le monde des radios vers une dérégulation propice aux intérêts économiques de quelques-uns ?

Par le prisme du numérique et de l’internet se cristallisent tous les enjeux sociaux de notre époque. A l’aune de cette révolution se jouent aussi l’évolution de nouvelles formes d’inégalités sociales. De l’accès au numérique dépend aussi un nouveau rapport à la société et l’accès au savoir de tout un chacun.

Thierry Borde


ACTUALITES


Bande FM : nouveau plan de fréquences en Rhône-Alpes

Nouveau plan de fréquences pour la bande FM en Rhône-Alpes. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) vient de publier la liste des radios sélectionnées.

Par ce nouveau plan, le CSA a renouvelé les autorisations de toutes les radios existantes et libéré de nouvelles fréquences.

L’occasion de nous féliciter de l’apparition de nouvelles radios associatives dans la Région - même si l’on aurait peut-être pu en espérer davantage...

Explications du CSA et liste des radios sélectionnées...
 

Communiqué de presse du CSA, du 16 février 2011 :

Sélection de radios FM dans la région Rhône-Alpes

 

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a sélectionné, le 15 février 2011, les titulaires de 623 fréquences FM pour lesquelles un appel aux candidatures a été lancé le 13 avril 2010 dans la région Rhône-Alpes.
454 de ces fréquences sont actuellement exploitées par des opérateurs privés, dont les autorisations sont arrivées à échéance.
169 nouvelles fréquences ont été rendues disponibles grâce aux travaux de planification technique entrepris par le Conseil pour développer l’offre radiophonique dans les régions concernées.

7 fréquences ont été réservées, conformément à la loi, au bénéfice de Radio France : deux à Saint-Etienne pour France Bleu et Le Mouv’, une à Grenoble et une à Annecy pour Le Mouv’, une à Modane, Saint-Michel de Maurienne et Pontcharra pour France Info.

Le Conseil a renouvelé les autorisations de la totalité des radios existantes, privilégiant ainsi la continuité.
S’agissant des nouvelles fréquences, le Conseil a recherché trois objectifs :
a) le développement de l’exposition des radios locales de catégorie* A et B, à qui sont attribuées 50 fréquences supplémentaires (soit 30 % des nouvelles fréquences mises à l’appel), permettant ainsi :


 l’extension de la couverture de radios déjà autorisées en Rhône-Alpes, avec notamment la sélection sur de nouvelles fréquences, en catégorie A, de services confessionnels (RCF Savoie, RCF Lyon Fourvière, RCF 26, Radio Espérance, Phare FM aux portes du Dauphiné), communautaires (Radio Salam) ou de proximité (Radio Val de Reins, Radio Millenium, Radio M, RCT Cap Sao, Radio Passion, Oxygène Radio) ;

 le renforcement de nombreux services locaux et régionaux indépendants par l’attribution de fréquences supplémentaires à Radio Scoop, La Radio Plus, ODS Radio, FC Radio, Hit et Sport, Activ Radio, Impact FM, MTI, TFM, Radio Isa, Hot Radio ;

 l’enrichissement de l’offre de radios locales par la sélection de nouveaux projets (Déclic FM, Radio FMR, quatre radios de montagne du groupe Oxygène, R-DWA, Radio MPlusM, Radio Altitude en catégorie A ; Radio Valloire et C’Radio en catégorie B) et d’une radio d’une région voisine (Plein Air).
b) la poursuite du développement de plusieurs formats thématiques originaux ou susceptibles de répondre à une demande non satisfaite :
Le Conseil a notamment sélectionné sur de nouvelles fréquences Radio Orient à Vienne, BFM à L’Alpe d’Huez, Chambéry, Courchevel, Val d’Isère, Annecy, Jazz Radio à Roanne, Montélimar, Courchevel, Annecy et Chamonix, TSF Jazz à Bourg-en-Bresse, Valence et Chambéry, Radio Nova à Saint-Etienne, Oui FM à Montélimar, Roanne et Villefranche-sur-Saône, Radio FG à Annecy et Courchevel, Latina FM à Annecy.

c) un développement équilibré des réseaux thématiques musicaux et des radios généralistes (dans le respect du plafond de 150 millions d’habitants fixé par la loi pour les groupes radiophoniques) :
S’agissant des dix principales zones de l’appel, la desserte par les radios des groupes nationaux est complétée par l’arrivée :


 de NRJ à Cluses ;
 de Skyrock à Annecy ;
 de RFM à Valence et Cluses ;
 d’Europe 1 à Annecy et Bourg-en-Bresse ;
 de RTL à Villefranche-sur-Saône et Cluses ;
 de RMC à Roanne et Cluses.

En outre, des fréquences sont également attribuées à Skyrock à Bellegarde, Nantua, Die, La Mûre, Voiron, Bourg-Saint-Maurice, Modane, Valloire et Chamonix, ainsi qu’à Rire et Chansons à Nantua, Oyonnax, Aubenas, Albertville, Bourg-Saint-Maurice, Chamonix et Cluses. Par ailleurs, Sud Radio est proposée en catégorie E dans la zone de Valence.

Ce nouveau plan de fréquences radio sera appliqué fin juillet 2011.

* Radios de catégorie A : radios associatives Radios de catégorie B : radios commerciales indépendantes Radios de catégorie C : radios commerciales locales diffusant le programme d’un réseau thématique à vocation nationale Radios de catégorie D : radios commerciales thématiques à vocation nationale Radios de catégorie E : radios commerciales généralistes à vocation nationale


Le CSA a envoyé par lettre recommandée à chaque radio, la notification de présélection

ATTENTION, deux délais sont à respecter :
- le premier concerne la détermination du site d’émission
Délai 15 jours à partir de la réception de la notification du CSA par lettre recommandée avec accusé de réception

- le second concerne la conclusion de la convention dont la signature doit précéder l’autorisation
Délai 15 jours à partir de la réception de la notification du CSA par lettre recommandée avec accusé de réception

A défaut de signature de la convention dans un délai de huit semaines à
compter de la notification de la décision de présélection, la candidature peut être rejetée, donc NE TARDEZ PAS !


 

V.B.


Le dossier FSER 2011 : quelques conseils,

par Véronique Boulieu, membre de la commission du FSER

 

Pas de grand changement dans le dossier 2011, mais prenez le temps de lire, imprimez-le et surtout faire le relire avant envoi !

Les dossiers de demande de subvention d’exploitation et de subvention sélective 2011 sont en ligne sur le site www.dgmic.culture.gouv.fr.

Voici un lien qui vous permettra un accès direct pour le télécharger :
http://www.dgmic.culture.gouv.fr/article.php3?id_article=1154

Vous devez adresser votre dossier, en un seul exemplaire, de préférence non relié, au plus tard le vendredi 15 avril 2011 inclus, le cachet de la poste faisant foi, en recommandé avec accusé de réception, à l’adresse suivante :
Fonds de soutien à l’expression radiophonique locale
FSER/DGMIC, Ministère de la culture et de la communication
3, rue de Valois 75033 PARIS Cedex 01

Aucun dossier ne sera accepté après cette date !

Les dossiers sont traités par ordre d’arrivée mais s’il manque une pièce, il est mis en attente, le temps que l’instructeur vous contacte…

Quelques conseils :
-
Prenez le temps de lire le dossier 2011, même sil ressemble à celui de 2010, il y a quelques modifications. Certaines précisions ont notamment été apportées sur la note d’activités.
- Fiche N°1 : Vérifiez bien vos coordonnées, elles sont très importantes si un instructeur souhaite vous joindre. Bien souvent, les adresses mail ou les numéros de téléphone changent et vous n’avisez pas la commission du FSER ce qui peut être préjudiciable pour vous.

- Fiche N°2 : Important, n’oubliez pas de cocher les cases OUI si vous sollicitez une subvention d’exploitation et une subvention sélective.
- Fiche N°3 : La note d’activités doit comporter
4 pages maximum
- Fiche N°4 : Les produits doit être ventilés avec la plus grande précision.
Rappel, les 20% de produits publicitaires sont calculés sur le montant indiqué sur la ligne F (Total des produits d’exploitation normale et courante correspondant à l’activité radiophonique)
-
Pour les radios qui sont en renouvellement de fréquence et dont la date d’autorisation est dépassée, il suffira d’inscrire sur le dossier la date de la dernière autorisation et de préciser en dessous, dans la case objet de l’association, la date de fin de l’autorisation en précisant que la radio fait bien partie des radios présélectionnées sur la zone.

Je vous conseille de vérifier avant l’envoi que vous avez bien joint toutes les pièces demandées, en particulier le bilan et le compte de résultat certifiés par un expert-comptable (en original le cachet et la signature de l’expert comptable).

Un dossier envoyé rapidement, mais incomplet, peut être soit refusé, soit traité plus tard… donc mon conseil, prenez le temps de bien le constituer !

Enfin, les instructeurs de la Commission du FSER sont à votre disposition pour répondre à vos questions, alors en cas de doute, vous pouvez leur téléphoner.

Pour tous renseignements complémentaires, n’hésitez pas à me contacter :
Véronique Boulieu
Membre de la Commission du FSER
Radio Couleurs FM (38) 04 74 27 80 80 ou GSM 07 86 62 76 07

Véronique Boulieu


Bilan de l’année 2010 du FSER,

par Véronique Boulieu, membre de la commission du FSER

 

La première commission du FSER (Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique) s’est tenue à Paris le 1er juillet 2010. La dernière commission du FSER a eu lieu le mardi 1er février 2011. En 7 mois, ce sont 635 demandes qui ont été étudiées par la commission. Seules les demandes de subventions sélectives ont été présentées en commission du FSER.

Petit bilan, en chiffres, de l’année 2010 :

* Subventions d’exploitations :
- 658 demandes ont été déposées (643 demandes en 2009)
- 631 subventions d’exploitation ont été attribuées (606 en 2009) pour un montant total de 21 876 114 Euros
- 27 rejets ont été notifiés

Six radios ont déposé un recours gracieux.
A ce jour, un a été rejeté, un est en cours et 4 ont été acceptés.

* Subventions sélectives :
- 635 demandes ont été déposées (605 en 2009)
- 576 subventions sélectives ont été attribuées (555 en 2009) pour un montant total de 4 416 607 Euros
- 59 rejets ont été notifiés (50 en 2009), 27 pour irrecevabilité et 32 sans points

Pour information, les radios qui ont obtenu 8 points ou plus au titre de la subvention sélective ont reçu un acompte en décembre 2010, le solde sera versé en 2011.

* Subvention d’installation 2010 :
- 16 subventions ont été attribuées pour un montant total de 256 000 Euros (21 subventions en 2009)

* Aides à l’équipement :
- 69 demandes déposées au titre de la 1ère tranche pour un montant de 433 664 Euros et 34 demandes déposées au titre de 2ème tranche pour un montant de 142 031 Euros, soit un total de 575 695 Euros

Véronique Boulieu


Le Forum Social Mondial de Dakar vu par les radios associatives

Le Forum Social 2011 se déroulait du 6 au 11 février à Dakar au Sénégal. A l’initiative de deux radios et de trois fédérations de radios associatives françaises et en partenariat avec deux radios sénégalaises, des interviews, reportages et chroniques ont été réalisées à Dakar et diffusées sur les ondes de radios associatives dans toute la France.

Anne-Laurence Mazenc, de Radio Grésivaudan (Crolles - Isère) et Sabrina Rondeau de Radio Azur FM (Centre Alsace : Sélestat - Bas-Rhin) sont parties prêter main forte à deux radios communautaires sénégalaises : Radio Gaynako et radio Oxy-Jeunes pour couvrir le Forum Social 2011.

La rédaction ainsi constituée a décidé d’aborder plus particulièrement quatre axes de réflexion parmi les thématiques du forum :

 L’engagement dans le volontariat et la solidarité internationale
 La souveraineté alimentaire
 Le commerce équitable
 La défense des droits des migrants

Les émissions réalisées au FSM sont disponibles sur le serveur FTP de la CRANC-RA et dans les comptes-rendus du site www.mediascitoyens.org : http://www.mediascitoyens.org/-Forum-Social-Mondial-Dakar-2011-.html


AGENDA


11 - 13 mars 2011 : Salon Primevère à Lyon - Eurexpo.

Plus d’infos :http://primevere.salon.free.fr/visiteurs2011/index.html

14 mars 2011 : Concertation régionale : « Le numérique : nouvelle donne, nouvelle politique culturelle ? » - séminaire de conclusion – de 14h à 18h, Conseil Régional Rhône-Alpes, Charbonnières-les-Bains.

4 avril 2011 : Date limite de participation au concours « Paroles Partagées »

Plus d’infos : http://www.paroles-partagees.org/