Lettre d’informations n°16 - Novembre 2011

jeudi 1er décembre 2011



 Sommaire

-  L’éditorial  de Véronique Boulieu

- Actualité  : Le nouveau bureau de la CRANC-RA - L’activité du FSER - Le congrès de la CNRA - Le congrès du SNRL - Le congrès du CMFE

- Zoom  : Les rencontres solidaires à Saint-Etienne

- Agenda



EDITORIAL

par Véronique Boulieu, co-présidente de la CRANC-RA


La fin de l’année approche avec son lot de bilans, qu’ils soient personnels ou professionnels, ils nous permettent de préparer l’année 2012 et d’envisager de nouvelles perspectives.

Une année qui sera marquée par de nombreuses élections, présidentielles, législatives et où nous serons tous courtisés. A nous de bien utiliser cette période électorale pour faire comprendre à nos élus et/ou futurs élus que le secteur associatif et en particulier les radios associatives, est un secteur fragile qui a toute son importance et qui doit devenir une des priorités de cette nouvelle mandature.
Nos radios ont, pour la plupart, participé aux Rencontres Solidaires organisées par la Région Rhône-Alpes et la CRESS et nous avons pu nous apercevoir combien le tissu associatif était riche et ne demandait qu’à être entendu pour être force de proposition. Les budgets alloués sont de plus en plus serrés et nous devons sans cesse faire preuve d’imagination pour trouver de nouveaux financements, de nouveaux projets tout en étant à la pointe de la technologie car là aussi une nouvelle ère se prépare, celle du numérique et si nous avons parmi nous des irréductibles, je crains fort, que nous ne pussions pas faire autrement que d’accepter ce grand changement, alors autant bien s’y préparer !

Enfin, la CRANC-RA a renouvelé son bureau en novembre 2011 et je tenais à remercier personnellement tous les membres du Conseil d’administration qui s’investissent sans compter depuis maintenant quatre ans et je voulais rappeler que la CRANC-RA, ce n’est pas seulement les
9 membres du conseil d’administration, La CRANC-RA, c’est vous, les adhérents ! Si vous soulez que les choses évoluent, il faut aussi nous aider. Nous allons créer en janvier 2012 des commissions et chacun pourra y participer et proposer, soit la création d’une nouvelle commission, soit tout autre projet qui pourra être collectif ou porté par un groupe de radios.

Alors, je fais appel à votre bonne volonté pour que vive la CRANC-RA en Rhône-Alpes, mais aussi au-delà de nos frontières géographiques. Nous avons un gros potentiel, 81 radios à ce jour et il faut que cela devienne une force face à tous nos partenaires. C’est avec vous tous que nous devons et pouvons avancer, alors rejoignez-nous et faites-nous part de vos remarques constructives !


Véronique Boulieu

 


INFOS




Le nouveau Bureau de la CRANC-RA

Co-présidents  :

Patrice Berger - Radio d’Ici St-Julien-Molin-Molette (42)

Véronique Boulieu - Radio Couleurs FM Bourgoin-Jallieu (38)

Vice-présidents  :
Farid Boulacel Fontaine - Radio New’s FM (38)

Charles Vieudrin - Radio Tropiques Bourg-en-Bresse (01)


Trésorier  :
Farid Boulacel - Radio New’s FM Fontaine (38)


Secrétaire  :

Eric Labaj - Radio Grésivaudan (38)



L’activité du FSER, par Véronique Boulieu


La dernière réunion de la commission du FSER s’est tenue à Paris le 11 octobre 2011.

Aucune commission n’a eu lieu en novembre 2011 pour permettre aux instructeurs d’avancer sur les dossiers et de pouvoir en étudier un maximum avant le 31.12.2011.

Quelques chiffres au 9 novembre 2011 : 640 demandes, 530 dossiers étudiés, 90 dossiers à traiter et qui le seront en décembre 2011 et janvier 2012. Une avance sur la subvention sélective 2012 a été versée aux radios qui ont obtenu plus de 4,5 points sur 12,5 points. Une notification a été envoyée le 28 novembre 2011. Vous devrez passer cette avance en produits perçus d’avance dans votre bilan 2011.

La prochaine commission aura lieu le mardi 13 décembre 2011. N’hésitez pas à me contacter pour tous renseignements complémentaires

Comme chaque année, la CRANC-RA organisera une réunion pour vous aider à préparer votre dossier FSER 2012 le samedi 28 janvier 2012 à Fontaine ou Bourgoin-Jallieu, selon la disponibilité des salles.




ACTUALITES


LE CONGRES DE LA CNRA


Trente ans

de créativité

et d’innovations





Le congrès annuel de la CNRA - Confédération Nationale des Radios associatives - s’est tenu à Lyon les 4 et 5 novembre 2011 à la maison des passages et au siège de la Région Rhône-Alpes.

L’occasion pour près de 80 radios françaises d’aborder ensemble les questions et perspectives majeures des radios associatives. En cette année symbolique marquant le trentième anniversaire des radios libres, des représentants du CSA, du Ministère de la Culture et du Conseil Régional Rhône-Alpes étaient venus dire leur soutien au mouvement des radios associatives.

"Une véritable mission de service public"

Vendredi 4 novembre, les radios associatives de la CNRA accueillaient à la Maison des Passages de Lyon plusieurs représentants nationaux du CSA, du Ministère de la culture et du Fonds de Soutien à l’Expression Radiophonique (FSER). Pour le CSA, Patrice Gélinet est venu (re)dire l’attachement de l’instance de régulation du paysage radiophonique et audiovisuel français pour les radios de communication sociale de proximité dont "les missions s’apparentent à une véritable mission de service public" et dont les principes de proximité et de solidarité "sont d’autant plus nécessaires en période de crise".

Mais le conseiller du CSA reste réaliste, affirmant qu’il ne serait toutefois "pas très raisonnable de compter sur une hausse à venir de la dotation de l’Etat". Autrement dit : la dotation du FSER reste stable et il faut déjà s’en réjouir ! Mais cette stabilité est toute relative puisque le nombre de radios de catégories A financées par le FSER a augmenté avec la mise en œuvre du dernier "Plan FM+". C’est pourquoi la CNRA propose de travailler à une nouvelle clef de répartition de l’aide sélective du FSER qui serait plus avantageuse pour les radios qui développent le mieux leur mission de service public.

De la même manière, nul doute que la CNRA se réjouisse de l’annonce de la prochaine mise en place de la RNT qui n’en finit plus de ne jamais commencer... "Je peux vous dire sans m’avancer que c’est pour bientôt", martèle Patrice Gelinet. Bonne nouvelle là encore, mais il est clair que la stagnation de la dotation du FSER n’est pas faite pour rassurer face aux investissements nécessaires à la diffusion numérique.

Après une croisière sur la Saône, les congressistes ont été reçus, en fin de journée, au nouveau siège de la région Rhône-Alpes (Confluence), par Thierry Braillard, conseiller régional en charge des technologies de l’information et la communication, qui a rappelé l’attachement de la région au monde des médias.

Au Conseil Régional

Le samedi 5 novembre, après avoir été accueillis par Jean-Jack Queyranne président de la région Rhône-Alpes, les représentants de radios investissaient le nouvel Hôtel de Région pour une série d’ateliers et d’assemblées plénières. L’avenir de l’EPRA, les accords avec la SACEM, la coopération internationale, la RNT, l’archivage, les logiciels libres étaient au programme, ainsi que les relations avec les collectivités locales à l’heure ou leurs financements à elles aussi sont menacés. Une rencontre aussi franche que constructive avec Lela Bencharif, Vice-présidente du Conseil Régional à la vie associative, la démocratie participative et l’éducation populaire a permis de redire le soutien de la Région Rhône-Alpes mais aussi de prendre conscience des enjeux actuels et des menaces qui planent sur le financement de la vie associative en général.
Le congrès se termina dimanche 6 novembre, lors de l’assemblée générale de la CNRA qui marqua le retour d’Hervé Dujardin (Radio Scarpe Sensée) à la présidence. La région Rhône-Alpes est représentée au sein du conseil d’administration par Véronique Boulieu, de Radio Couleurs FM (Bourgoin-Jallieu), élue vice-présidente
déléguée à l’animation du réseau des radios et des fédérations.


T.B.



LE CONGRES DU SNRL



9, 10 octobre 2011 :

Le 7ème Congrès du Syndicat national des radios libres à Bordeaux


Par Patrice Berger


Les dates avaient été choisies en accord avec la Fédération Aquitaine des Radios Libres, la FARL, notre homologue dans cette autre grande et belle région de développement de la coopération entre radios associatives, pour permettre de fêter le 9 novembre. C’est ce jour là en effet qu’en 1981 la loi « de tolérance » ouvrait officiellement la voie, la voix, aux radios que nos pionniers des radios pirates comme chez nous Canut-Guignol et Polyphème (devenue Calade) avaient déjà tracée dans la décennie précédente.

La journée du 9 fut consacrée à la réflexion sur la vivacité aujourd’hui, trente ans après, de notre mouvement. Georges Fillioud, journaliste de métier, à l’époque enraciné dans le cœur de Rhône Alpes dans son terroir de Romans sur Isère avait dirigé la manœuvre de la fin du monopole d’Etat sur la radiodiffusion. Patrick, son fils, à quelques semaines de la disparition du ministre socialiste qui mit en musique la promesse faite par François Mitterrand de libérer la parole au profit des associations nous fit, dans une adresse vidéo aux radios, un intéressant résumé de ces trente années. Au début, c’était l’antenne ouverte seulement aux associations locales dans l’ambition de libérer parole et découvertes musicales, puis on assista à un mouvement de privatisation de plus en plus puissant qui aboutit aujourd’hui à la concentration d’une grande partie des ressources radiophoniques privées dans les mains de quatre grands groupes dont un seul, celui d’ NRJ est né des mouvements de cette époque. Mais Fillioud fils, lui même homme de radio, souligna la force et l’avenir des radios associatives et leur combat pour développer un nouveau service de radio numérique gratuit et pluraliste.

Jeudi 10, ce fut le congrès proprement dit, sur un fil conducteur qui fait écho aux préoccupations des élus locaux : "Radios associatives : les médias du futur au service des citoyens et des territoires". On y travailla beaucoup sur ce thème, cher au SNRL, mais qui reste pour beaucoup de radios un sujet d’inquiétudes  : le passage au numérique, comment faire progresser nos compétences juridiques, techniques, journalistiques, mais aussi nos capacités de négociation avec les partenaires pour améliorer les lois et réglementations, obtenir des tarifs raisonnables de la part des prestataires, et surtout sensibiliser nos publics au développement d’un service plus libre, plus diversifié, plus fort de l’expression radiophonique ouvert à toutes les voix.

Le Mardi 8 novembre, à Saint-Germain d’Esteuil, au cœur du Médoc, avait lieu le premier séminaire européen des radios rurales, autour de nombreuses radios associatives françaises bien réparties dans les régions, nous avons pu rencontrer des radios de différents pays européens et confronter nos expériences de radios en milieu rural. Les différentes possibilités de financements européens furent présentées. Il nous faudra, pour les radios rurales de Rhône-Alpes, qui étaient représentées par Radio Alto et Radio d ’Ici partager avec les nombreuses autres radios rurales de la région ces expériences qui gagneront à être mieux mises en réseau à l’échelle européenne et à recueillir de meilleurs financements, malgré la complexité des procédures. Nous le savons, des organismes sont là pour nous aider dans la construction de ces dossiers.

Une exposition montée par Joëlle Girard pour les trente ans des radios libres et retravaillée pour l’occasion avec des documents sonores et visuels concernant la région Aquitaine permit aux congressistes et à leurs invités de mieux comprendre les combats passés pour peut être mieux s’armer pour se battre encore.

Pour en savoir plus sur l’histoire des radios en Aquitaine voir en ligne :

Robine Nicole, Thibault Georges. Radios locales privées : le public aquitain. In : Communication et langages. N°80, 2ème trimestre 1989. pp. 90-105.

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/colan_0336-1500_1989_num_80_1_1104



ZOOM

Les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes



Le mois de novembre est le mois de l’Economie Sociale et Solidaire. D’année en année, les acteurs de cette économie se mobilisent de plus en plus fortement autour des Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes, un festival d’évènements dans toute la région destiné à promouvoir l’ESS dans nos territoires.

Plus que jamais les radios associatives sont actrices de ce mouvement et ont voulu cette année encore donner un écho particulier à ces manifestations. Au total, une dizaine d’émissions en public ont été réalisées avec des collectifs locaux d’acteurs de l’ESS. Ces émissions sont actuellement diffusées sur quinze radios membres de la CRANC-RA. Elles seront toutes disponibles en podcast début décembre sur le site de la confédération : www.crancra.org

L’action de la CRANC-RA est d’ailleurs mise en valeur par Acteurs de Changement, le journal régional du mois de l’ESS :

http://www.cress-rhone-alpes.org/cress/IMG/pdf/ACTEURS_DE_CH_-_RA.pdf


Zoom sur une de ces émissions, à Saint Etienne, avec Radio Dio et Radio Ondaine par Lionel Fayolle, de Radio Dio...



ECOUTER L’EMISSION (durée : 1h13)

Une émission de Lionel Fayolle, Radio Dio

Réalisation : Nicolas Urbaniac, Radio Ondaine

www.crancra.org




Les Rencontres Solidaires à Saint-Etienne



En partenariat avec Radio Ondaine, Radio Dio enregistrait le samedi 5 novembre la première des émissions des radios associatives rhônalpines dans le cadre du mois de l’économie sociale et solidaire et des Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes. Cette émission a été réalisée en public au sein du salon "Tatou Juste" de Saint-Etienne sur le thème de la formation et de l’emploi dans l’ESS.


L’automne fourmille de rencontres...

par Lionel Fayolle (Radio Dio)


Cette année encore, Radio Dio participe à l’opération du Mois de l’Economie Sociale et Solidaire ce mois de novembre, via les Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes, 5ème édition de ce « festival » d’événements dédiés à l’ESS, organisée en partenariat avec la CRESS (Chambre régionale d’économie sociale et solidaire Rhône-Alpes) et la Région Rhône-Alpes.

Participation qui s’inscrit également dans le cadre d’une initiative des radios associatives régionales, regroupées notamment au sein de la CRANC-RA (Confédération des Radios Associatives Non Commerciales Rhône Alpes qui, donc, comme son titre l’indique, est directement concernée par la question...). De nombreuses émissions spéciales, en public sont ainsi programmées dans plusieurs villes de la région et seront diffusées, échangées au sein des stations de cette fédération.

Dans notre département, Radio Dio renouvelle pour la 4ème édition, sa participation en s’associant aux évènements locaux organisés dans ce cadre là, en l’occurrence les Rencontres Solidaires en Loire Sud, qui ont débuté ce samedi 5 novembre et vont se prolonger jusqu’au 22 novembre prochain.

En vue de promouvoir et valoriser l’ESS sur notre territoire, St Etienne Métropole, la Mdef Loire Sud (maison de l’emploi et de la formation) aux côté de la Région Rhône-Alpes, ont souhaité s’appuyer sur la MIFE Loire Sud (Maison de l’Information sur la Formation et l’Emploi) pour organiser et coordonner l’ensemble de ces actions.

Co-participation active de Dio sur un de ces temps forts de ce mois, le salon Tatou Juste qui a mis cette année à l’honneur le thème « Travailler & entreprendre Autrement » au sein d’un espace véritablement dédié aux acteurs et à la création d’activité. Pôle de l’innovation ESS : tel en est l’autre intitulé...

Dio s’est donc installée au Hall B du parc expo, au sein de ce "village" dans le salon, avec sa Dio Mobile, son studio, toute la journée continue en ExprESSions Libres, avec en point d’orgue, une émission en public aux voix multiples qui devrait donner à entendre l’ESS sous la thématique phare de cette édition.

A ses côtés, Radio Ondaine, autre radio associative de la vallée voisine de l’Ondaine, est venue renforcer ce dispositif radiophonique et notamment apporter le soutien technique à la réalisation de cette émission.

Pour ce plateau spécial, Eric Dacheux, Colin Lemaitre, Marie Odile Sasso, Philippe Vial & Mireille Mourier ont alimenté les discussions, réflexions et ont animé le débat !

Autrement dit : formation, enseignement & recherche, travail bénévole, politique économique, programme local de coopération font partie de ces thématiques associées qui étaient déclinées, présentées, discutées voire confrontées par ces différents invités lors de cette causerie/table ronde radiophonique.

(Source : radiodio.org)



ACTUALITES



Le congrès du CMFE à Chypre



Réflexion stratégique et solidarité entre médias communautaires et associatifs : la participation de médias français à la conférence du CMFE de Chypre (novembre 2011)

Par Patrice Berger

Le Community Media Forum Europe – CMFE est une ONG internationale des médias communautaires. Elle organisait du 17 au 19 novembre 2011 sa première conférence dans les locaux du CCMC - Cyprus Community Media Centre. Organisations de radios, de vidéos communautaires, de médias alternatifs utilisant toutes les ressources du numérique et de l’internet, radios ou autres médias membres du CMFE à titre individuel, chercheurs de nombreuses universités, ce furent de passionnants échanges entre participants de plus de 25 nationalités.

Dans ce pays coupé en deux par une guerre civile dont les bâtiments où nous étions portent les traces (le nord turcophone, le sud hellénophone) le rôle des médias communautaires nous fut bien illustré par les témoignages des radios, des groupes d’éducation populaire, des chercheurs au cours d’une session particulièrement préparée par nos hôtes du Cyprus Community Media Centre : nos médias peuvent être de puissants instruments pour la paix, mais cela nécessite une importante réflexion stratégique et des formes d’action très travaillées.

Quatre points essentiels à retenir à mon avis de cette rencontre, marquée par une participation plus forte des radios et des vidéos participatives françaises que lors des réunions précédentes :

  • L’importance des expériences multimédias permises aujourd’hui par l’internet et le numérique : leur usage pour l’éducation populaire, le renforcement du lien social est très remarquable dans des pays aussi divers que l’Irlande, l’Angleterre, l’Autriche, la Serbie. C’est dans ce contexte que j’ai pu présenter un exposé illustrant le travail collaboratif entre radios développé depuis vingt ans dans le cadre de l’ Epra et ses enrichissements récents sur l’internet mais aussi les couvertures collectives d’événements que nous réalisons en Rhône Alpes dans le cadre de MédiasCitoyens avec d’autres médias participatifs. L’exposé en plénière de Thierry Michel, coordonnateur de la Fédération des Vidéos des Pays et des Quartiers a permis de montrer la pertinence des vidéos de quartier et de pays dans le développement social et culturel des territoires.

  • La nécessité, avec les développements de la TNT et de la RNT, d’un travail d’influence internationale auprès des institutions de régulation et des institutions politiques pour défendre le droit pour nos médias à développer leur présence universelle sur les ondes, à obtenir ou à développer des lois et des règlements qui favorisent le pluralisme de l’expression. Le débat passe notamment par le Conseil de l’Europe, représenté pendant la conférence et par l’Union européenne. Ce point a été particulièrement défendu par Emmanuel Boutterin, Vice-président de l’AMARC internationale et illustré par un exposé de Pierre Boucard (SNRL) sur le développement du numérique terrestre radiophonique en France à partir de l’expérience nantaise du GRAM.

  • La nécessité d’un travail plus régulier entre les praticiens des médias et le monde de la recherche et de l’enseignement supérieur. L’intervention de nombreux chercheurs européens et américains a enrichi nos débats et une plus forte collaboration à l’avenir devra permettre à nos médias et à leurs organisations de mieux définir leurs stratégies et de mieux défendre leurs points de vue dans les négociations institutionnelles.

  • L’intérêt à l’échelle européenne comme aux échelles de la Méditerranée et de l’aire francophone de développer des échanges avec d’autres médias, en utilisant aux mieux les ressources disponibles auprès des institutions internationales. Souvent inhibés par les difficultés que nous avons à parler l’anglais ou les autres langues, mais aussi par la complexité des procédures, nous ne réfléchissons pas assez en termes d’échanges internationaux, or nos médias français, reconnus par tous comme particulièrement riches d’expériences, pourraient beaucoup mieux s’inscrire dans ces coopérations.

La forte présence dans cette rencontre de représentants de médias des pays arabes a été essentielle. J’en parlerai dans notre lettre de décembre.

Compléments sur la toile :

Le CMFE : http://www.cmfe.eu/

Le CCMC - Cyprus Community Media Centre : http://www.cypruscommunitymedia.org/

L’AMARC  : http://www.amarc.org/index.php?p=home&l=FR

La Fédération des Vidéos des Pays et des Quartiers : http://vdpq.org

Le GRAM : http://www.mediascitoyens.org/Le-GRAM-pret-a-assurer-la.html



AGENDA


Quelques dates à retenir...

12 Décembre 2011 : Assemblée Générale de l’association MédiasCitoyens

14h00. A Lyon, au château Sans-Souci, 36 avenue Lacassagne 69003.

28 janvier 2012 : Réunion sur le FSER organisée par la CRANC-RA

De 10h00 à 16h00. Comme chaque année, une journée d’informations – formation sur le dossier du Fonds de Soutien à l’expression radiophonique sera organisée et proposée aux radios à Fontaine ou à Bourgoin-Jallieu.


Documents joints

1er décembre 2011
Document : PDF
193.6 ko

1er décembre 2011
Document : PDF
193.6 ko

Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 293440

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Lettres de diffusion   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License